Data Journalisme

Ce que les « data » font au journalisme…

par Jérome Denis (Telecom ParisTech)

Contexte et clefs de compréhension:

Depuis quelques années, la profession journalistique est profondément transformée par sa confrontation aux nouvelles technologies. Cette confrontation se joue dans des domaines extrêmement variés (numérisation de la chaîne d’édition, participation nouvelles des citoyens à la production de l’information, présence dans les réseaux sociaux, gratuité de l’information en ligne, etc.). Récemment, elle s’est développée autour de nouvelles pratiques, initiée notamment par The Guardian et le New York Times, que l’on a l’habitude d’identifier sous l’étiquette du data journalism, ou journalisme de données. Il s’agit, en simplifiant, d’une rencontre entre une la fouille de données informatiques (celles-ci étant de plus en plus nombreuses) et leur mise en sens par le biais de visualisations et de textes de commentaires.

Face à ces pratiques, les positions sont contrastées : s’agit-il véritablement de journalisme ? Est-ce une mutation inéluctable du métier ? Jusqu’où s’arrête la fouille de données ?

Problématiques possibles:

Il y a beaucoup de sous-questions essentielles dans ce débat. En voici quelques-unes :

  • Qu’est-ce que le traitement journalistique des faits ? Où commence-t-il et où doit s’arrêter ? Je journalisme est-il celui qui apporte un scoop ou celui qui analyse à froid une série de faits complexes qui n’auraient pas de sens sans ce travail.
  • Qu’est-ce qu’une donnée à l’ère des bases de données informatiques et de la numérisation des  documents ? Une donnée reflète-t-elle un fait ? Peut on vraiment parler de donnée brute ?
  • Avec les données et leur traitement n’assiste-t-on pas plutôt à l’apparition de nouveaux acteurs, de nouvelles sources ? (et non pas à un nouveau journalisme).
  • Quelle est la portée politique des données ? Permettent-elles de sortir de véritable scoop ? Des choses que l’on ne savait pas avant (question  récurrente à propos de Wikileaks).
  • La visualisation de données doit-elle prendre le pas sur la narration ? Peut on être journaliste uniquement avec des schémas et des images ?

Périmètre:

Le sujet est vaste et les élèves devront choisir un ou deux points d’entrée, pas plus. Il y a un débat sur le journalisme de données au sens strict qui peut-être étudié autour de quelques grandes figures françaises et internationales. Le cas des dernières publications de Wikileaks   en France en partenariat avec Owni puis Le Monde offre également un angle très intéressant, mais s’il est choisi il devra être délimité et porter sur la seule question des données, de leur sources, de leur filtre et des définitions du métier de journaliste que leur manipulation et publication ont fait émerger.

 

Bibliographie de base:

Sites Web pour démarrer

Les données ouvertes, futur eldorado du journalisme « La voix du dodo

7 études de cas en data journalism et visualisation de données

Le data-journalisme peine à se développer en France

L’Observatoire des médias » Données, narration : la bataille des journalismes

Data journalism and data visualization from the Datablog | News | guardian.co.uk

MÉDIAS : Les coulisses du journalisme de données, actualité Tech & Net : Le Point

Journalisme de données : une nouvelle voie(x) ?

Quatre voies du datajournalism

http://www.slate.fr/story/8643/pour-un-journalisme-de-donnees

http://fr.readwriteweb.com/2009/10/19/a-la-une/data-journalism-journalisme-de-donnee-ouvertes-dictature-transparence/

WikiLeaks: l’idéologie de la communication en action (Serge Proulx)

Les commentaires sont fermés.